Vieille Canaille

Refrenul “trădărilor” politice românești mi-l reamintește pe Serge Gainsbourg, numai că el avea geniu.

Când Gore Pirgu se ia drept Talleyrand și orice iudă pretinde că a trădat preventiv, altel sfârșea ea pe cruce, jelaniile în pahar mă lasă rece.

Fie că se aud din “sânul Puterii”, fie din nădragii Opoziției.

Cu umor – înapoi la clasici!

dt_signature2-e1270748737227[1]

 

Je serai content quand tu seras mort,
Vieille canaille,
Je serai content quand tu seras mort,
Vieille canaille,
Tu ne perds rien pour attendre,
Je saurai bien te descendre,
Je serai content d’avoir ta peau,
Vieux chameau !

 

Je t’ai reçu à bras ouverts,
Vieille canaille,
T’avais toujours ton couvert,
Vieille canaille,
T’as brûlé tous mes tapis,
Tu t’es couchédans mon lit
Et t’as bu mon porto,
Vieux chameau !

 

Puis je t’ai présenté ma femme,
Vieille canaille,
Je t’ai présenté ma femme,
Eh, vieille canaille
Tu y a fait du baratin ?
Tu l’embrassais dans les coins ?
Pendant que j’avais tourné le dos,
Vieux chameau !

 

Puis t’es parti avec elle,
Vieille canaille.
Puis t’es parti avec elle,
Vieille canaille,
En emportant la vaisselle,
Le dessus du lit en dentelle,
L´argenterie et les rideaux
Mes cassettes, mon magnéto,
Vieux chameau !

 

Mais j’ai sorti mon fusil,
Vieille canaille,
Ouais, j’ai sorti mon fusil,
Vieille canaille,
Et quand je te tiendrai au bout,
Ah ah, je rigolerai un bon coup,
Et je t’aurai vite refroidi,
Vieux bandit !

 

On te mettra dans une tombe,
Vieille canaille,
Et moi, je vais faire la bombe,
Vieille canaille,
Je me soulerai
À coups de petits verres d´eau-de-vie ;
La plus belle cuite de ma vie
Sera pour tes funérailles,
Vieille canaille !

0

Dorin Tudoran

Scriitor și publicist
Posted in